• Coco Chanel
Coco Chanel

Coco Chanel

L'image du tailleur rose de Jackie Kennedy, maculé du sang de son époux assassiné, a fait le tour du monde. Il était sig né Chanel. Comment une petite orpheline abandonnée par son père derrière les hauts murs d'un couvent est-elle devenue la célèbre Coco Chanel, à la tête " du plus grand empire constant par une femme " ? Elle fut la grande " Mademoiselle ", créatrice de la petite robe noire, du parfum N° 5, du bijou fantaisie, de la marinière et du sac matelassé, et de tant d'autres classiques. Elle fut la discrète mécène de Cocteau, Radiguet, Stravinsky, Reverdy... Elle eut des amants riches et célèbres, des ducs et des artistes, mais aussi des hommes aux engagements troubles. Elle eut la gloire, l'argent, mais ne fut jamais une femme vraiment heureuse... Elisabeth Weissman, est journaliste à Elle, spécialiste des questions de société. Auteure d'un ouvrage sur les femmes en politique (Les Filles, on n'attend plus que vous, Textuel), elle a également signé en collaboration avec Régine Lemoine-Darthois, trois ouvrages sur les baby-boomers (Albin Michel). Extrait du livre : Mais en ce jour du 19 août 1883, c'est Gabrielle qui pointe son nez. Jeanne qui n'a pas vingt ans se précipite à la porte de l'hospice général de Saumur, sur le point d'accoucher du deuxième enfant de ce couple improbable. Ainsi naquit Gabrielle, pauvre entre les pauvres, celle qui deviendra Coco Chanel, la grande «Mademoiselle». Mais de la vérité de ses origines, qui auraient pu alimenter l'imagination romanesque d'un Zola ou d'un Balzac, jamais elle ne dira mot. Racontant une tout autre enfance entre des tantes riches et sévères, qui conservent dans leurs armoires de beaux draps en toile d'Issoire. S'inventant un tout autre père, par exemple lorsqu'elle dit à Truman Capote que le sien a été forgeron au Pays basque, ou encore, une autre fois, marchand de vin. Elle affirme qu'il n'a pas abandonné sa famille, mais qu'il est allé faire fortune en Amérique et projetait de revenir les chercher. De sa mère, elle fait un personnage tout aussi romancé : elle venait d'une riche famille, racontait-elle dans un rejet complet de ses modestes origines. Bref, elle tisse une légende dans laquelle elle est la première, dit-elle, à se perdre. «Elle m'a raconté au moins trois versions de son enfance», avoue Françoise Giroud. Voir la suite

  • 235004064X

  • Maren Sell

  • Du Cote Des Femmes

  • Du Cote Des Femmes