• Croquis
Croquis

Croquis

« J'ai confiance dans les capacités de nuisance de la littérature. La littérature existe pour nuire à la bêtise. (...) L a littérature est là pour nous empêcher de nous effondrer sous ses coups. Sans perdre de vue l'avertissement d'Avital Ronell dans son Stupidity : "Mais en un sens, on peut se demander qui ne porte pas de responsabilité quand il s'agit de la bêtise. Et n'y a-t-il pas un risque, une possibilité que vous, qui la fuyez, soyez (finalement) rattrapé par quelque bombe intelligente visant votre maison ?" Car si la littérature est affrontement avec la bêtise, c'est aussi contre elle-même qu'elle doit mener ce combat. La bêtise est cet éternel Yéti dont on trouve partout les traces, y compris sur les sommets où est censé souffler l'Esprit. » Peut-on se fier à la littérature pour contrer la bêtise dans ses formes les plus diverses, y compris « intellectuelles » ? C'est l'une des questions que pose ce recueil de « croquis » d'anonymes et de personnages publics, et c'en est le fil conducteur. De Musil à Cioran, de Perros à Hyvernaud, en passant par Léo Ferré ou Paul Valéry, Jean-Pierre Cescosse, loin des oukases et des clans, dresse, avec acuité, partialité et non sans humour, une série de portraits aussi divers qu'inattendus. Voir la suite

  • 0956898734

  • Aden Londres