• Le mystère du Mas du paien
Le mystère du Mas du paien

Le mystère du Mas du paien

Michel LACOMBE Dans ce nouveau roman, Michel Lacombe rompt avec ses intrigues rurales classiques pour vous entraîner dan s une histoire qui, bien que se déroulant au coeur de t'Ardèche Méridionale, prend cette fois un parfum plus «ésotérique»... Ses lecteurs, de plus en plus inconditionnels, sont toujours impatients de voir publier un nouveau titre ! Aussi n'hésiteront-ils pas à le suivre dans cette voie avec un plaisir renouvelé... Dans «Le Mystère du Mas du Païen», l'auteur nous emmène une nouvelle fois dans cette Ardèche du Sud où il vit depuis des années. Sur les pas d'Alex, un jeune Lyonnais qui fait un fabuleux héritage auquel il ne s'attendait nullement, il nous fait pénétrer dans ce mas qui recèle bien des énigmes remontant aux racines de l'Ordre des Templiers... Mais voilà, le legs de cette propriété est assorti d'une clause : Alex devra s'engager à poursuivre les recherches de son grand-oncle défunt, ce qui le conduira à se plonger dans des domaines à la fois théologiques et mystiques... Qui pouvait penser que cette région, à deux pas des Gorges de l'Ardèche, recelait dans son sous-sol des secrets susceptibles de faire vaciller la chrétienté sur ses bases ? Si le personnage principal évolue dans ces paysages de garrigue qui lui ont fait oublier la ville et dont il ne pourrait plus se passer, il est aussi confronté à de sombres agissements, et a des individus mystérieux qui feront tout pour entraver ses investigations. Heureusement, tout est plus facile à deux, une fois l'amour trouvé, pour combattre les manoeuvres de ceux qui veulent à tout prix l'empêcher de trouver ce qui se devait de rester enfoui ! Avec l'aide de Marianne, des traces du fondateur du Temple à la découverte de textes susceptibles de remettre en question le fragile équilibre du monde, il ira de surprise en surprise avant l'incroyable dénouement que lui réservait depuis des siècles son domaine ardéchois : un «Da Vinci Code» du terroir, en quelque sorte ! Mais, surtout, une trépidante aventure... Extrait du livre : Elle se retourna une dernière fois : - Tu as bien compris ? Echevelée, les gestes hystériques, la bouche tordue, les yeux hors d'elle et la bave aux lèvres : une vraie femme sait si bien se transformer en furie, lorsque la colère et les invectives lui torsadent les sens et la raison ! - Je ne veux plus te revoir ! Jamais ! Alex préféra ne rien répondre, et se mordit la langue pour ne pas répliquer : à quoi bon envenimer encore les choses ? A quoi bon essayer de recoller les morceaux d'un bonheur brisé ? De toute façon, c'était comme un rite, une habitude : une fois de plus, la belle aventure d'un nouvel amour s'achevait de manière lamentable... Vraiment, c'était à croire qu'il n'était pas fait pour la vie de couple ! Il ne pouvait malgré tout empêcher le garrot du remords de lui serrer la gorge. Bien que, comme d'habitude, il ne trouvât rien à se reprocher ! Tout avait pourtant si bien commencé, avec Véronique... Une femme-enfant, si drôle, si enjouée : la joie de vivre à l'état pur ! Cultivée, aussi... Et, ce qui ne gâchait rien, belle à en émouvoir une statue de pierre ! Une véritable déesse sortie de nulle part... Une nymphe ! Une vraie fille de l'Amour ! Une compagne comme il n'en avait jamais connu... Et pourtant : peut-être aurait-il dû se méfier ? Véronique était blonde, et il avait toujours été plus attiré par les brunes ! Mais comment regretter : ils s'étaient tous deux si bien entendus, d'emblée, dès que leurs yeux s'étaient croisés, mystérieuse alchimie de la collision de deux regards. Plus de trois mois de Paradis, qu'ils avaient vécus comme un rêve : une harmonie charnelle et sentimentale sublime du corps et de l'esprit ; une union qu'il n'avait jamais imaginée qu'elle pût être si parfaite ! Puis, peu à peu, le moule de la vie citadine s'était fait plus lourd, jusqu'à user ces sentiments si forts : l'érosion quotidienne de l'habitude... La lassitude de la routine... L'incompréhension perfide au jour le jour... Avec, en prime, les disputes inutiles et la violence des mots pour rien : jusqu'à ce point de non-retour... - Tu n'as rien oublié ? Alors, fous le camp ! Voir la suite

  • 2912506980

  • Mot Passant Eds Du

  • Coquelicot (le)